Skip to Content

tag

Tag Archives: monographie

post

François Flameng (1856-1923), un maître de l’éclectisme – par Alexandre Page

Rares sont les artistes à avoir été aussi connus en leur temps, et aussi oubliés par la suite, que François Flameng. Un nom qui ne se rencontre plus guère dans les publications actuelles que dans les ouvrages consacrés à la Première Guerre mondiale qui reproduisent souvent de ses aquarelles du front, sans pour autant s’étendre sur l’artiste lui-même.

Lire la suite »

post

Philip Alexius de László (1869-1937), le portraitiste des rois

Bien que son nom nous soit aujourd’hui quasiment inconnu, nous avons tous certainement croisé, dans des palais ou des livres d’histoire, les portraits de Philip Alexius de Laszlo (1869-1937). Issu d’un milieu modeste, ce Hongrois s’est imposé comme le portraitiste des monarques et de l’aristocratie européenne à la fin du XIXème siècle. Travailleur acharné, il a peint près de 3000 portraits au cours de sa longue carrière, faisant de lui le témoin d’une époque et d’un style de vie en déclin.

Lire la suite »

post

Paul-César Helleu (1859-1927), impressionniste mondain

Paul-César HELLEU, sous la direction de Frédérique de Watrigant
Somogy, éditions d’art, oct. 2014

« Homme d’un seul dieu / l’Art / d’un seul maître / le goût / d’une seule femme / la sienne », ainsi se terminait l’hommage rendu par Robert de Montesquiou (1855-1921) à son ami, le peintre Paul-César Helleu (1859-1927) dans l’ouvrage qu’il lui consacra en 1913. Un siècle plus tard, le beau livre publié aux éditions Somogy sous la direction de Frédérique de Watrigant, présidente des Amis de Paul-César Helleu, nous fait redécouvrir l’oeuvre de cet artiste complet et nous donne par là-même un avant-goût du catalogue raisonné en cours de réalisation.

Lire la suite »

post

Benjamin-Constant, merveilles et mirages de l’orientalisme

Depuis le début du mois d’octobre, le Musée des Augustins à Toulouse accueille la première grande retrospective consacrée au peintre Jean-Joseph Benjamin-Constant (1845-1902). Co-produite avec le musée des Beaux-Arts de Montréal, cette exposition rend hommage à ce grand coloriste de la seconde moitié du XIXème siècle formé à Toulouse et dont la réputation traversa l’Atlantique. A cette occasion, de très grands formats sortis des réserves ont bénéficié d’une restauration. Pour certaines peintures oubliées, on assiste véritablement à une redécouverte. Lire la suite »