Depuis quelques mois, le musée d’Orsay expose un des chefs d’oeuvre du musée des Beaux-Arts de Nantes actuellement fermé pour travaux : La Parabole du Fils prodigue par James Tissot (1836-1902). Cet ensemble de quatre peintures, fut légué par l’artiste au musée du Luxembourg avant d’être déposé en 1914 dans sa ville natale. Présentées à proximité des autres oeuvres du peintre moderne, dont Le Cercle de la rue Royale (1868), ces peintures annoncent la phase mystique que connut Tissot vers la fin de sa vie.  Lire la suite »