Skip to Content

category

Catégorie: Actus

post

Gaston La Touche (1854-1913), le peintre de la vie heureuse

La rentrée au port, Huile sur toile, 1897 (détail)
201,5 x 201 cm
Mairie de Saint-Cloud
© Ville de Saint-Cloud / A. Bonnet

 

Gaston La Touche (1854-1913), les fantaisies d’un peintre de la Belle Epoque
Exposition au musée des Avelines, Saint-Cloud, du 16 octobre 2014 au 1er mars 2015

Il faut gravir la colline de Saint-Cloud qui domine la Seine pour découvrir le charmant musée des Avelines hébergé dans un bâtiment des années 1930 dans le style néo-grec. Si le musée municipal présente de façon permanente des collections relatives à l’histoire de la commune, il développe également une politique active d’expositions temporaires autour de ses collections permanentes. Après avoir présenté une retrospective de l’oeuvre du peintre Edouard Dantan (1848-1897) l’an passé, le musée des Avelines nous fait à nouveau découvrir l’oeuvre d’un artiste du XIXème siècle originaire de Saint-Cloud, Gaston La Touche (1854-1913). La Ville peut s’enorgueillir de posséder une jolie collection d’oeuvres de ce peintre, en particulier dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville et l’église, qu’elle a complété par l’acquisition du beau pastel Les Amoureux en 2012. Le peintre ayant obtenu un certain succès au tournant du XXème siècle, ses oeuvres sont aujourd’hui dispersées aux quatre coins du monde. C’est donc un bel exploit que réalise ici ce petit musée en présentant 90 oeuvres de La Touche issues de collections publiques et privées internationales. Malgré des espaces restreints qui n’offrent pas toujours le recul nécessaire aux grands formats, c’est un bel hommage qui est rendu à ce peintre de la Belle Epoque par sa ville natale. Lire la suite »

post

Marie Petiet (1854-1893) : être une femme peintre au 19e siècle

Catalogue de l’exposition Marie Petiet – Être femme peintre au XIXe siècle
du 1er avril au 20 juin 2014 au musée Petiet de Limoux et du 4 juillet au 27 septembre 2014 au musée de Carcassonne
Silvana Editoriale, 2014

Cet été, les musées de Limoux et de Carcassonne se sont associés pour présenter une exposition rétrospective dédiée à Marie Petiet (1854-1893), artiste audoise qui fut une des élèves de l’Alsacien Jean-Jacques Henner (1829-1905). J’avais découvert le musée Petiet – un des quatre que compte la petite commune de Limoux – à l’occasion d’un séjour dans cette magnifique région. Le bâtiment rassemble une jolie collection de peintures de la seconde moitié du XIXème siècle, dont des dépôts du Musée d’Orsay. Une salle du musée est dédiée de façon permanente à Marie Petiet, dont le père amateur d’art a donné son nom au lieu. La collection fut par la suite complétée par son mari Étienne Dujardin-Beaumetz (1852-1913), peintre, homme politique audois et sous-secrétaire d’État aux beaux-arts. Lire la suite »

post

Aux sources du Romantisme, Charles Nodier et le baron Taylor

Au coeur du quartier de la Nouvelle Athènes, deux expositions rendent hommage à deux figures majeures du début du XIXème siècle, Charles Nodier (1780-1854) et le baron Taylor (1789-1879), dont l’association, avec Alphonse de Cailleux (1788-1876), est à l’origine de l’ouvrage illustré Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France, oeuvre monumentale réunissant une équipe de 300 dessinateurs, lithographes et chercheurs dont la publication s’est étalée de 1820 à 1878.  Lire la suite »

post

William Bouguereau (1825-1905), le peintre mal-aimé

Didier Jung, William Bouguereau, Le peintre roi de la Belle Epoque
Editions Le Croît Vif, 2014

William Bouguereau (1805 -1905) n’est a priori pas un sujet de livre qui fait vendre. Le peintre rochelais est en effet un quasi-inconnu pour le public français, malgré un début de réhabilitation – notamment avec la création en 2010 d’une salle consacrée à Bouguereau au Musée d’Orsay. Ce n’est pas non plus un personnage romanesque à la vie sulfureuse, un héros torturé comme on peut en rencontrer dans l’histoire de l’art. Non, William Bouguereau est fidèle à lui-même, un peintre académique et bourgeois qui a mené une carrière artistique remplie d’honneurs officiels. Tout au plus peut on s’interroger sur certaines rumeurs de débauche et de pédophilie qui ont couru sur lui, en référence à ses tableaux remplis de bambins et de femmes dénudées. Lire la suite »