Skip to Content

tag

Tag Archives: peinture d’histoire

post

Firmin-Girard (1838-1921), de la peinture d’histoire au naturalisme – par Patrick Faucheur

Originaire des bords de l’Ain monté enfant à Paris avec ses parents, François-Marie Firmin-Girard (1838-1921) chez qui on a décelé très tôt un goût et un talent pour le dessin entreprend le parcours classique pour devenir peintre. Il suit l’enseignement de l’Ecole Impériale de dessin, marquée par la présence d’Horace Lecoq de Boisbaudran (1802-1897) qui développe une méthode particulièrement innovante pour l’époque, avant d’intégrer en 1854, à l’âge de 16 ans, l’atelier Gleyre et d’être admis, la même année, à l’École des Beaux-arts.

Lire la suite »

post

Charles Gleyre, un romantique repenti ?

Prolongeant les efforts réalisés ces dernières années pour montrer tous les courants du XIXème siècle, le musée d’Orsay organise cet été la première grande rétrospective française de l’oeuvre de Charles Gleyre (1806-1874). Son nom est resté dans l’histoire de l’art comme celui du maître des futurs impressionnistes, Renoir, Bazille, Monet et Sisley. On connaît mal l’artiste qui, pourtant, fut un acteur important de la scène artistique parisienne dans les années 1840. En collaboration avec le musée Cantonal des Beaux-Arts de Lausanne – lui-même à l’origine d’une exposition monographique en 2006 – le musée d’Orsay nous raconte la vie aventureuse de cet artiste, mais aussi ses doutes et ses désillusions. Les 120 oeuvres exposées, intelligemment replacées dans leur contexte, nous permettent de mieux cerner la personnalité de cet artiste plein de contradictions et de comprendre son rôle dans la peinture française du XIXème siècle.

Lire la suite »

post

François Flameng (1856-1923), un maître de l’éclectisme – par Alexandre Page

Rares sont les artistes à avoir été aussi connus en leur temps, et aussi oubliés par la suite, que François Flameng. Un nom qui ne se rencontre plus guère dans les publications actuelles que dans les ouvrages consacrés à la Première Guerre mondiale qui reproduisent souvent de ses aquarelles du front, sans pour autant s’étendre sur l’artiste lui-même.

Lire la suite »