Skip to Content

Peintres méconnus du XIXème siècle : une autre histoire de l'art
post

Félix de Vuillefroy, un peintre animalier au Salon

À l’initiative de l’association des amis de Félix de Vuillefroy, la galerie parisienne Tarantino, située dans le quartier de Notre-Dame-de-Lorette, accueille pour quelques jours seulement une exposition consacrée au peintre animalier Félix de Vuillefroy (1841-1916). Une trentaine d’oeuvres – peintures, dessins, eaux-fortes – issues de collections particulières, permettent de retracer la carrière de ce peintre étonnant.

Lire la suite »

post

Albert Besnard (1849-1934). Modernités Belle Epoque

Après une première étape au Palais Lumière d’Evian (du 2 juillet au 2 octobre 2016), la rétrospective consacrée à Albert Besnard (1849-1934) vient d’ouvrir ses portes au Petit Palais. Jusqu’au 29 janvier 2017, les Parisiens pourront ainsi admirer toute la richesse de l’oeuvre de ce grand artiste oublié dans un lieu emblématique de la Belle Epoque, dont il décora la coupole du vestibule en 1910. Dans une ambiance très Art Nouveau, près de deux-cent oeuvres, peintures, pastels et gravures, donnent un assez bon aperçu de la carrière et du talent de Besnard, que l’association Le Temps d’Albert Besnard cherche à faire connaître depuis une quinzaine d’années.

Lire la suite »

post

Le Second Empire sur le devant de la scène

A l’occasion de son trentième anniversaire, le Musée d’Orsay consacre jusqu’au 15 janvier 2017 une grande exposition au Second Empire (1852-1870), période phare de ses collections. C’est pour le public une occasion unique de voir rassemblés autant de témoignages (pas moins de 443 œuvres !) de ces dix-huit années d’effervescence artistique dans tous les domaines, depuis la rétrospective du Grand Palais en 1979.

Lire la suite »

post

Portrait d’un jeune poète romantique

Du 20 septembre 2016 au 29 janvier 2017, le Musée de la Vie Romantique à Paris consacre une exposition aux curiosités esthétiques de Charles Baudelaire, à l’occasion du cent-cinquantième anniversaire de sa mort. Les œuvres présentées nous replongent dans l’atmosphère des salons des années 1840, dans lesquels Baudelaire critique d’art cherche la relève de Delacroix. Y est exposé également un portrait à l’huile du jeune poète de 23 ans, moins connu que les représentations photographiques plus tardives de l’écrivain.

Lire la suite »