Skip to Content

Peintres méconnus du XIXème siècle : une autre histoire de l'art
post

Moreau intime : les nouveaux espaces du musée dévoilés

Le Musée Gustave Moreau, comme évoqué dans un précédent article, est un de ces lieux que l’on découvre avec émerveillement. Passée l’entrée de cette maison bourgeoise du quartier de la Nouvelle-Athènes, le visiteur est en effet replongé dans une époque disparue, celle de la fin du XIXème siècle. Voulu et organisé de son vivant par le peintre Gustave Moreau (1826-1898) lui-même, ce lieu semble être véritablement resté « dans son jus », selon les dernières volontés de l’artiste symboliste :  » […] garder toujours –ce serait mon vœu le plus cher– ou au moins aussi longtemps que possible, cette collection, en lui conservant son caractère d’ensemble qui permette toujours de constater la somme de travail et d’efforts de l’artiste pendant sa vie ». Lire la suite »

post

Les goûts et les couleurs…

Stéphane Guégan, Cent tableaux à éclipse. La peinture, son public et les caprices du goût
Collection Beaux-Arts, Hazan, 2014

 

Après s’être intéressé aux tableaux qui font débat (Hazan, 2013), l’historien de l’art spécialiste du XIXème siècle Stéphane Guégan continue son exploration de la peinture à travers les époques autour de 100 tableaux choisis. Cette fois, c’est l’histoire du goût qui constitue l’argument central de l’ouvrage. Dans la lignée du grand historien de l’art Francis Haskell, et dans le même esprit que Guillaume Robin, il s’agit de s’interroger ici sur les raisons des reclassements et redécouvertes d’oeuvres et d’artistes : quels sont les critères d’évaluation de notre époque ? Pourquoi, à un moment donné, une oeuvre remisée refait surface et remet l’artiste qui en est à l’origine sur le devant de la scène ? S’il s’agit de « caprices » – car le goût est subjectif, ces exhumations ont leur logique comme tente de le prouver l’auteur de l’ouvrage.

Lire la suite »

post

Manet et ses petits maîtres

Dans la très romancée biographie d’Edouard Manet (1832-1883) récemment parue aux éditions Télémaque (Manet, le secret), Sophie Chauveau montre à quel point le peintre fut précurseur et influença toute la peinture moderne. Au cours de cette lecture somme toute assez agréable – si l’on ne recherche pas d’exactitudes historiques – on est replongé dans l’univers qui fut celui de Manet, du boulevard des Batignolles et de tout le nouveau quartier de la gare Saint-Lazare. On y découvre également de nombreux personnages, peintres et amis de Manet. Ils se sont peints entre eux, nous laissant un témoignage de l’ambiance amicale qui régnait dans les ateliers des jeunes artistes et dans les cafés dans la seconde moitié du XIXème siècle. Voici quelques-uns de ces petits maîtres qui ont croisé le chemin du maître. Lire la suite »

post

Expos : où verrons-nous des petits maîtres en 2015 ?

Comme chaque début d’année, les unes des journaux culturels sont consacrées aux grandes expositions à venir. Mais qu’en est-il pour les expositions de moindre ampleur, celles où nous pourrons voir des petits maîtres de la peinture ? Voici une sélection de quelques expositions en France et à l’étranger où nous espérons faire de belles découvertes.

Lire la suite »