La revue lespetitsmaitres.com emprunte son nom à l’ouvrage de Gérald Schurr et Pierre Cabanne Dictionnaire des Petits Maîtres de la peinture, 1820-1920 (rééd. Paris, Les Editions de l’Amateur, 2008) qui rassemble environ 4000 notices biographiques de peintres français et étrangers du XIXe siècle. Qu’est-ce qu’un « petit maître »? Comme le rappelait Pierre Cabanne, « il existe une infinité d’artistes qui ont négligé une éventuelle reconnaissance, ignoré l’argent, méprisé les diktats des marchands et les jugements de la critique, les aléas du commerce, choisi la liberté. Ou que leurs contemporains, pour différentes raisons, ont ignorés. » En s’intéressant à des artistes dont les noms et les oeuvres ont souvent été oubliés et parfois réhabilités, les auteurs ont offert un nouvel éclairage à une des périodes les plus fructueuses de l’histoire de l’art.

Tassaert-atelier_du_peintre

Octave Tassaert (1800-1874), L’Atelier du peintre, Huile sur toile, Montpellier, musée Fabre, Montpellier.

C’est dans le même esprit que s’inscrit cette revue dont le contenu est d’abord guidé par la curiosité et un réel intérêt pour l’histoire. lespetitsmaitres.com reflète des coups de coeur, des rencontres fortuites avec des artistes du XIXe siècle dans un musée, une galerie ou une brocante.

Ici, vous ne croiserez pas les noms de Manet, Renoir ou Monet, ou alors seulement à titre de comparaison. Car l’objectif est bien de redonner une visibilité à des peintres aujourd’hui encore méconnus du grand public, mais qui ont pu néanmoins faire impression sur leurs contemporains. Ils sont petits à petits redécouverts et retrouvent la faveur des musées grâce au travail acharné de chercheurs. C’est pourquoi une large place est accordée à l’actualité des expositions, des publications, mais aussi des nouvelles technologies mettant en avant des petits maîtres.

Lors de la rédaction de mon mémoire sur le peintre Léon Riesener (1808-1878), cousin d’Eugène Delacroix, j’ai ressenti le besoin de partager mes expériences de jeune chercheuse à travers l’animation du blog www.leon-riesener.fr. J’ai pu constater qu’il existait peu de supports numériques pour valoriser un travail de recherche sur un sujet choisi et le diffuser auprès du grand public. Prolongement naturel de mon expérience personnelle, lespetitsmaitres.com est donc également une plateforme destinée aux étudiants et passionnés d’histoire de l’art désireux de partager leurs découvertes sur les peintres méconnus du XIXe siècle.

Si vous souhaitez me contacter pour me proposer un article, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.


L’auteur principal : Marion Doublet @petitsmaitres

mucha_artist_1920Ayant suivi des cours de dessin très jeune, j’ai rapidement ressenti le besoin d’être confrontée à la peinture des « maîtres » dans les musées, que je fréquente depuis assidûment. C’est dans l’un d’entre eux (et pas des moindres!), le musée du Louvre, que je croise en 2002 le regard d’un portrait par Delacroix, celui de son cousin, Léon Riesener. Mes recherches sur ce peintre méconnu commencent véritablement lors d’une année d’études à l’Université de Chicago, où je mets la main sur une monographie quasi-introuvable datant de 1955. Un master de Sciences Po en poche et après quelques années dans le conseil, je décide de reprendre des études en histoire de l’art avec pour objectif de rédiger un mémoire sur Riesener. Cette expérience, enrichie de multiples lectures sur la peinture du XIXème siècle, m’a permis de découvrir tout un aspect de l’histoire de l’art que je ne connaissais pas et que je souhaite ici partager. Quoi de mieux, pour une passionnée d’art et de digital, que de poser mes impressions sur la toile pour en faire bénéficier le plus grand nombre ?