A l’heure des lourds bilans de fin d’année et des promesses d’une nouvelle année qu’on aimerait joyeuse et insouciante, dans un registre plus léger, revenons sur une période qui fut particulièrement riche en événements pour les Petits Maîtres.

En 2015, le blog a en effet fêté sa première année d’existence. Lorsque j’ai créé ce blog en octobre 2014, je n’étais pas certaine de pouvoir l’entretenir régulièrement. Je doutais surtout de pouvoir intéresser un public plus large que ma famille et mes amis avec des sujets ultra-spécialisés. Les mois passant, vous m’avez prouvé le contraire car vous êtes de plus en plus nombreux à lire les articles du blog et à manifester votre intérêt pour mes articles sur les réseaux sociaux, en particulier Facebook. Je tenais à vous remercier infiniment pour le soutien que vous m’avez témoigné cette année, notamment lors de la grande aventure des Golden Blog Awards 2015. L’année s’est terminée avec un article sur les résidences d’articles du XIXème siècle qui a eu énormément de succès et que je souhaite prolonger avec une série sur les lieux emblématiques de la peinture du XIXème siècle au cours de l’année 2016.

L’année 2016 s’annonce également bien remplie avec de grandes expositions consacrées aux petits maîtres de la peinture : le Second Empire et Charles Gleyre (1806-1874) au Musée d’Orsay, le festival Normandie impressionniste, mais aussi des événements moins médiatisés qui mettront en lumière des artistes majeurs de la seconde moitié du XIXème siècle, comme Albert Besnard (1849-1934) au palais Lumière d’Evian, Albert Magnan (1845-1908) à la fondation Taylor et Franz Winterhalter (1805-1873) au palais de Compiègne. Mes escapades culturelles me mèneront également hors de France en commençant par l’Italie avec la monographie consacrée à Francesco Hayez (1791-1882) à Milan dans quelques jours. Et certainement d’autres surprises…

J’espère aussi que mon travail encouragera d’autres personnes à faire partager leurs découvertes sur des petits maîtres du XIXème siècle car mon objectif initial était d’offrir un support à ceux qui ont la même passion que moi. J’attends donc vos propositions d’articles !

Je vous souhaite donc une année 2016 riche en belles émotions, en lectures passionnantes, et surtout pleine d’art et de joie. Surtout continuez à vous évader et à vous enthousiasmer devant de belles choses… car pour citer Charles Baudelaire, « l’art est un bien infiniment précieux, un breuvage rafraîchissant et réchauffant, qui rétablit l’estomac et l’esprit dans l’équilibre naturel de l’idéal ».

M.D.