Nommée tour à tour Adèle d’Affry, duchesse Colonna et Marcello, femme peintre et sculpteur, aristocrate et bohème, la personnalité présentée par le palais de Compiègne dans le cadre d’une exposition jusqu’au 1er février 2016 est complexe. Grâce à un travail de fond entrepris par trois musées suisses (le musée d’art et d’histoire de Fribourg, le Museo Vincenzo Vela à Ligornetto, le musée des Suisses dans le Monde) et un musée français en collaboration avec la fondation Marcello (Gisiviez, Suisse), l’oeuvre et la vie d’une extraordinaire artiste nous sont dévoilés. Oubliée en raison de la faiblesse et de la qualité inégale de sa production, Marcello n’avait pas fait l’objet de rétrospective depuis trente ans. Pourtant, sa vie -qui se termine trop tôt – aurait pu retenir l’attention en raison de son caractère romanesque.

Lire la suite »