Redécouvert dans les années 1970, le peintre français James Tissot (1836-1902) a fait l’objet de plusieurs expositions à Paris (Petit Palais, 1985), Québec (Victorian Life Modern Love, Yale Center for British Art, New Haven Connecticut – Musée du Québec, 1999), Nantes (James Tissot et ses Maîtres, Musée des Beaux-arts de Nantes, 2005) et New-York (The Life of Christ, Brooklyn Museum of Art, 2009.  Du 26 septembre 2015 au 21 février 2016, c’est le Chiostro del Bramante à Rome qui cherche à résoudre l’énigme de ce peintre inclassable à travers l’exposition de 80 tableaux essentiellement issus de collections publiques britanniques et françaises.

Lire la suite »