Christophe Bigot, Les Premiers de leur siècle Paris, Editions La Martinière, 2015

« Comme les peuples heureux et les femmes honnêtes, nous n’avons pas d’histoire. » C’est par cet extrait d’une lettre écrite par Henri Lehmann (1814-1882) à son ami Amaury-Duval que se clôt le livre de Christophe Bigot, paru cette année aux éditions La Martinière. Touché par l’histoire de ce peintre aujourd’hui méconnu, l’auteur a imaginé ses mémoires, largement inspirées de la correspondance entre Marie d’Agoult (1805-1876), Henri Lehmann et Franz Liszt (1811-1885) (Une correspondance romantique, Flammarion, 1947).

Lire la suite »