Hier, j’ai rendu visite à un artiste, j’ai découvert son environnement familial et les étapes de son travail à travers ses tableaux inachevés. Eh oui, Gustave Moreau a beau être décédé en 1898, sa maison du 14 rue de la Rochefoucault n’a pas bougé depuis cette époque.

On retrouve au Musée national Gustave Moreau l’atmosphère du XIXème siècle : les pièces étriquées chargées de bibelots et de souvenirs, les tableaux de famille, et l’atelier lumineux. L’artiste a créé ce lieu avec l’objectif d’en faire un musée pour donner «l’idée de ce (qu’il) était comme artiste et du milieu dans lequel (il se) plaisait à rêver» (un peu mégalo quand même !). Certes, la visite de la maison nous laisse un peu sur notre fin (les panneaux et cartels explicatifs sont quasi-inexistants) : finalement qui était Gustave Moreau ? Quelles furent ses influences ? Son rôle dans le mouvement symboliste ? Cette visite en appelle une autre, celle du Musée d’Orsay (c’est certainement pour ça d’ailleurs, qu’en sortant, on nous propose un tarif réduit pour une visite du Musée d’Orsay, pas bête :). Mais le lieu est bien à l’image de l’artiste : éclectique et mystérieux. Lire la suite »