J’ai appris il y a quelques jours qu’une exposition consacrée à Léon Riesener était en préparation au Musée d’Art et d’histoire de Lisieux. La Ville de Lisieux possède en effet la plus importante collection publique d’oeuvres de Léon Riesener, suite à une donation de son petit-fils Julien Pillaut qui vivait au château de St Germain de Livet, au coeur du Pays d’Auge.

logo-niCette exposition est organisée dans le cadre du festival Normandie Impressionniste 2010, qui réunit les deux régions de Normandie autour de l’Impressionnisme. Entre juin et septembre 2010, les évènements culturels – autour de la peinture bien sûr, mais également de tous les autres arts – seront nombreux. L’évènement-phare du festival sera l’exposition du musée des Beaux-Arts de Rouen réunissant des tableaux des grands maîtres de la peinture impressionniste (Monet, Pissaro, Gauguin) venus des quatre coins du monde. La suite du programme : Boudin et Jongkind à Honfleur, Millet à Cherbourg, Renoir et Pissaro à Dieppe, Degas et Signac au Havre, Corot à St Lô… De quoi mettre l’eau à la bouche!

Quand on regarde la liste des peintres qui seront mis à l’honneur, on s’aperçoit qu’il s’agit plus de pré-impressionnistes (Boudin, Jongkind, Millet, Corot…) que d’artistes ayant appartenu au mouvement en tant que tel. Riesener peut être classé dans cette même catégorie d’artistes «impressionnistes avant l’heure», en raison de son travail unique de la couleur, de son intérêt pour les paysages, de son opposition au conformisme du Salon… Comme Corot, il fut très proche de Berthe Morisot et admiré de Degas ou Renoir. J’espère que cette exposition mettra la lumière sur ce trait particulier de sa personnalité. En tout cas, j’y veillerai 🙂

N’oubliez pas de noter dans vos agendas de prévoir une petite escapade en Normandie l’été prochain. Et pourquoi pas de passer par Lisieux (où il n’y a pas que Ste Thérèse !)

M.D.

Article initialement publié sur www.leon-riesener.fr